Avant-propos - Philosophie de la logique - Hilary Putnam traduction française par Patrick Peccatte


De nombreuses questions philosophiques diverses présentent quelque rapport avec la logique. Certaines ont trait à la philosophie des mathématiques (qui, ici, ne sera pas distinguée très précisément de la philosophie de la logique), tandis que d'autres se rapportent à la philosophie du langage ou à la théorie de la connaissance. Dans cet essai, je m'intéresserai au prétendu problème ontologique interne à la philosophie de la logique et des mathématiques; c'est-à-dire, à la question de savoir si les entités abstraites dont on parle en logique et en mathématiques existent réellement. Je me demanderai encore si, dans la logique elle-même (distinguée cette fois des mathématiques en général), la référence à des entités abstraites est vraiment indispensable. Et j'aborderai par extension la question de savoir si la référence à de telles entités est nécessaire dans les sciences physiques.

Mon propos dans cet essai n'est pas de présenter un panorama complet des opinions relatives à ces problèmes, mais d'exposer et de défendre en détail l'une d'entre elles. Même si le lecteur n'est pas convaincu par mes arguments, j'espère qu'il trouvera quelque valeur à la présente discussion, ne serait-ce que si elle contribue à bousculer ses idées reçues et stimuler d'autres débats ( * ) .

© Éditions de l'Éclat, 1996


* [N.d.t.: Un résumé des positions philosophiques modernes (essentiellement anglo-saxonnes) sur le problème ontologique en question est donné dans l'ouvrage collectif de Marco Panza et Jean-Michel Salanskis, L'Objectivité mathématique. Platonismes et structures formelles, Paris: Masson, 1995.]

Retour à la table des matières de Philosophie de la logique   Retour à la première page Bibliographie d'Hilary Putnam 

Philosophie de la logique de Hilary Putnam traduction Patrick Peccatte