FAQ - Kalimages 2.0 logiciel base de données images, gestionnaire des champs IPTC des photos, éditeur de métadonnées pour fichiers jpeg - Catalogueur de photos


  Qu'entend-on par informations IPTC/IIM ?
Gérez et archiver facilement votre collection de photos dans une base de données avec recherche d'images par mots-clés et mots des champs IPTC
Plus d'info sur Kalimages logiciel de lecture et écriture de champs IPTC des images

L' IPTC (International Press and Telecommunications Council) est une organisation internationale créée en 1965 pour développer et promouvoir des standards d'échange de données à destination de la presse. En association avec la NAA (Newspaper Association of America), l'IPTC a défini un modèle global de données appelé IIPTC-NAA Information Interchange Model (la version 4 d'octobre 1997 est connue sous le nom IIMv4). Ce modèle a servi de base à la société Adobe pour définir dans son logiciel Photoshop les informations textuelles associées à une image. C'est ce sous-ensemble qui est communément appelé informations (ou métadonnées ou champs ou légendes) IPTC. Ces informations sont constituées de 33 métadonnées de type interne, c'est-à-dire stockées à l'intérieur des fichiers Photoshop, JPEG, ou TIFF, et permettent de décrire les images à l'aide de champs (Titre, Auteur, Mots-clés, Catégorie, Copyright, etc.).
Pour en savoir plus, vous pouvez consulter notre page Métadonnées: une initiation (section IPTC) .

  Quels sont les avantages des informations IPTC/IIM ?
Téléchargement 

Commandez en ligne
votre logiciel ou par chèque bancaire (47€).

Merci de préciser le nom du produit, le type de licence et l'adresse email à laquelle vous souhaitez recevoir votre clé d'enregistrement.

Notre adresse: :

Soft Experience
15, Avenue de Villiers
91360 Villemoisson sur Orge - FRANCE

L'image légendée à l'aide de champs IPTC transporte avec elle ses propres métadonnées (titre, auteur, mots-clés, informations de copyright, etc.) lorsqu'elle est téléchargée, copiée ou répliquée. Vous pouvez donc communiquer en un seul fichier une image dont la description textuelle pourra être exploitée par un logiciel quelconque supportant les informations IPTC. De même, vous pouvez facilement changer de logiciel de classement ou de recherche, ou reconstruire une base de données des informations décrivant les images à partir des images elles-mêmes.
Le standard IPTC/IIM est très largement utilisé par les professionnels de l'image numérique (agences photos, journaux, photothèques, etc.). Kalimages vous permet d'éditer des métadonnées IPTC et XMP.

  Quels sont les inconvénients des informations IPTC/IIM ?
Créer sa première base de photos
  • Le jeu d'informations IPTC/IIM est fermé et non extensible de manière standard. Il n'est donc pas possible de représenter de façon simple des informations importantes comme la notion de Reportage, non prévue dans le jeu IPTC/IIM.
    Il est possible néanmoins de définir des informations IIM personnalisées et non standards ( voir ci-dessous ) mais avec le risque de perdre ces informations lorsque l'image est traitée par un logiciel qui ne les supporte pas. Kalimages permet de gérer 16 champs IIM personnalisés.
  • La description multilingue des images est également difficile à l'aide du standard IPTC/IIM.
  • Enfin, les légendes rédigées dans une écriture non latine et les légendes qui possèdent des caractères accentués peuvent aussi poser des problèmes ( voir ci-dessous ).

De nouvelles techniques comme XMP permettent de s'affranchir de ces inconvénients. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter notre page Métadonnées: une initiation (section XMP) . Peu de logiciels cependant supportent XMP, et, malgré leurs inconvénients, les informations IPTC/IIM restent très largement utilisées dans les milieux professionnels de l'image et le seront probablement longtemps.

  Pourquoi préférer les informations IPTC/IIM aux informations EXIF pour décrire les images ?

À l'instar des champs IPTC/IIM, les informations EXIF sont également des métadonnées de type interne, stockées dans les fichiers images. Ces informations concernent les paramètres de prise de vue et les réglages de l'appareil au moment de la capture numérique: fabricant et modèle de l'appareil, hauteur et largeur de l'image, date et heure de la prise de vue, orientation, résolution, temps d'exposition, ouverture, présence d'un flash, etc. Les domaines d'utilisation de ces deux ensembles d'informations sont donc bien distincts:

  • IPTC/IIM: métadonnées descriptives ayant trait à la sémantique de l'image et nécessitant l'intervention d'un humain pour être renseignées (Auteur, Mots-clés, Copyright, etc.)
  • EXIF: métadonnées techniques relatives à la prise de vue et fournies automatiquement par un appareil numérique. Les métadonnées EXIF ne doivent nomalement pas être modifiées après la prise de vue.

Ajoutons également que le standard IPTC/IIM a été défini antérieurement à l'apparition des appareils photos numériques (APN) et sert depuis plusieurs années à décrire les images numériques non générées par un APN.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter notre page Métadonnées: une initiation (section EXIF) .

  Qu'entend-on par informations IIM personnalisées non standards ?

Le standard IPTC/IIM décrit 33 types de métadonnées (Titre, Auteur, Mots-clés, etc.). Chaque type est défini par un nom anglais et par un numéro interne nommé DataSet compris entre 1 et 254: Mot-clé = Keyword =  25, TitreHeadline = 105, etc. [voir notre page Métadonnées: une initiation (section IPTC) ]. Il est donc possible de définir des informations IIM dont les numéros DataSet sont effectivement compris entre 1 et 254 mais différents des numéros utilisés par le standard IPTC/IIM: ce sont les informations personnalisées non standards.
Ces informations personnalisées doivent être utilisées avec précaution car elles risquent d'être perdues lorsque l'image est traitée par un logiciel qui ne les supporte pas.
Kalimages permet de gérer 16 champs IIM personnalisés différents pour une même image et de définir le numéro DataSet de chacun de ces champs. Vous pouvez aussi attribuer des noms significatifs aux champs IIM personnalisés selon l'usage que vous souhaitez en faire: menu Configuration/Options de l'édition des champs IPTC, cliquer sur le bouton Éditer les noms des champs personnalisés.

  Comment ajouter et exploiter les informations IPTC/IIM ?

Pour afficher et éditer les informations IPTC d'une image, vous devez utiliser une application qui supporte ce standard. Vous trouverez une liste non exhaustive de ces logiciels sur notre page Métadonnées: une initiation (fin de la section IPTC) .
Pour utiliser les informations IPTC à des fins de classement et recherche sur un ensemble d'images, vous devez utiliser une application capable de créer une base de données à partir des informations contenues dans chaque image car il n'est pas possible d'effectuer des recherches efficaces en examinant successivement les informations de chaque image. Kalimages est une telle application permettant de:

  • créer une base de données des informations IPTC contenues dans un ensemble d'images
  • rechercher les images sur les informations IPTC
  • éditer les informations IPTC image par image (y compris les informations non standards)
  • éditer les informations IPTC d'un ensemble d'images selon des modèles prédéfinis.
    Les informations IPTC modifiées à l'aide de Kalimages sont également modifiées dans la base de données interne qui reste ainsi en cohérence avec les informations contenues dans les images.
  Sur quel système d'exploitation l'application Kalimages est-elle disponible  ?

Kalimages est une application Windows (95, 98, Me, NT, 2000, XP, 2003).
Le stockage optimisé des vignettes basse définition nécessite Windows NT, 2000, XP ou 2003 (voir ci-dessous).

  L'application Kalimages est-elle indépendante du traitement de texte rédactionnel KaliNews ?

Oui. Kalimages est une application autonome. Vous pouvez l'utiliser seule pour gérer vos descriptions IPTC, effectuer des recherches d'images, etc.
Cependant, Kalimages est aussi intégrée à KaliNews et permet d'associer des images à un article rédactionnel ouvert dans KaliNews par simple glisser-déplacer. Les légendes et crédits des images sont alors automatiquement renseignés dans l'article d'après les champs IPTC correspondants (Titre et Crédit).

  Quelles sont les différences entre Kalimages Basic et Kalimages ?
Plus d'infos...
  • Kalimages Basic v1 est une application gratuite permettant de rechercher les images selon leurs informations IPTC. Elle permet aussi d'analyser les occurrences des mots utilisés et de générer des exports selon les formats XML, HTML et PDF. Vous devez utiliser un éditeur tiers pour modifier les légendes IPTC de vos images et mettre à jour la base de données manuellement après avoir modifié des informations IPTC.

 

  • Kalimages v2 est une application commerciale évolutive qui permet en plus d'éditer individuellement les informations IPTC d'une image, ou de modifier les informations IPTC d'un ensemble d'images selon des modèles prédéfinis. Le logiciel offre le support du Thesaurus for Graphic Materials I & II de la Library of Congress pour la saisie de mots clés.  Kalimages permet aussi de gérer 16 champs IIM personnalisés par image. Les informations IPTC modifiées à l'aide de Kalimages sont également modifiées dans la base de données interne qui reste ainsi en cohérence avec les informations contenues dans les images.

Achetez votre licence Kalimages et commencez immédiatement à légender vos photos, créez votre base !

  Quelle technologie de base de données est utilisée par Kalimages ?

Kalimages utilise la technologie de base de données SQLite . Vous pouvez créer facilement plusieurs bases de données différentes avec Kalimages de façon à gérer plusieurs ensembles d'images.
Une base de données Kalimages peut contenir les descriptions d'images situées dans plusieurs dossiers distincts en local ou sur un disque serveur.

  Lorsque je modifie avec Kalimages les informations IPTC d'une image, celle-ci est-elle altérée ?

Non. L'éditeur IPTC intégré de Kalimages modifie uniquement les informations IPTC. Il ne modifie pas l'image ni les informations EXIF éventuellement présentes dans l'image. Néanmoins, le fichier image est évidemment modifié puisque les informations IPTC sont des métadonnées internes. Si vous souhaitez conserver vos fichiers images avant édition des informations IPTC, nous vous conseillons d'effectuer une copie de ces fichiers avant de les travailler avec Kalimages. Vous pouvez aussi sauvegarder automatiquement vos images originales lors de l'édition IPTC: menu Configuration/Options de l'édition des informations IPTC, cocher la case Sauvegarder les images originales dans le dossier suivant puis sélectionner le dossier de sauvegarde.

  J'ai ajouté des informations IPTC à une image avec Kalimages mais je n'arrive pas à afficher ces informations à l'aide d'une autre application.  Que se passe-t-il ?

Certaines applications ne permettent pas de gérer toutes les informations IPTC/IIM. Si, par exemple, vous ajoutez un champ Contact à une image avec Kalimages et que vous ouvriez ensuite cette image à l'aide de l'application IrfanView (avec son plugin IPTC), le champ Contact n'est pas affiché. Si vous éditez les autres champs IPTC de cette image avec IrfanView et que vous l'ouvriez à nouveau avec l'éditeur de Kalimages, le champ Contact aura disparu car le plugin IPTC d'IrfanView ne gère pas ce champ.
Rappelons aussi que très peu d'éditeurs IPTC conservent intactes les informations IIM personnalisées non standards ( voir ci-dessus ).
En conclusion, si vous devez communiquer vos images légendées, il est recommandé d'éviter les champs personnalisés non standards et de n'utiliser qu'un ensemble restreint de champs IPTC gérés par la plupart des applications: Nom de l'objet, Statut éditorial, Priorité, Catégorie, Catégories supplémentaires, Mots-clés, Date de création, Heure de création, Auteur, Ville, Province/État, Libellé du pays, Titre, Crédit, Copyright, Description.

  L'application Kalimages est-elle conforme au standard IPTC/IIM ?

Presque! En fait, il n'existe pas à notre connaissance d'éditeur IPTC qui soit véritablement conforme au standard IPTC/IIM.Selon le document IIMv4 en effet les champs suivants sont répétables: Référence Service (n° 45), Byline (n° 80), Byline title (n° 85), Contact (n° 118), Writer-Editor (n° 122). Ce n'est pas le cas dans Kalimages comme dans tous les éditeurs IPTC qui suivent l'implémentation réalisée par Adobe dans Photoshop: seuls les champs Keyword (n° 25) et Supplemental Category (n° 20) sont répétables. De même, selon l'IIMv4, les champs Category (n° 15) et Supplemental Category (n° 20) sont obsolètes. Ils sont pourtant souvent utilisés par les professionnels de l'image et Kalimages les gère. Enfin, le champ Local Caption (n° 121) n'est pas décrit dans le document IIMv4; il est pourtant utilisé dans plusieurs éditeurs IPTC et Kalimages le gère également.

Les longueurs maximales des différents champs sont précisées dans le document IIMv4. Plusieurs éditeurs IPTC ne respectent pas ces limites. Vous pouvez avec Kalimages contrôler les longueurs des champs selon le standard IPTC/IIM: menu Configuration/Options de l'édition des informations IPTC, cocher la case Contrôler les longueurs des champs selon le standard IPTC.

  Quels sont les formats d'images gérés par Kalimages ?
  • affichage des vignettes basse définition: JPEG, TIFF non compressé, PSD (Photoshop), BMP, GIF, PNG, etc.
  • affichage et recherche des champs IPTC: JPEG, TIFF non compressé, PSD (Photoshop).
  • édition des champs IPTC: fichiers JPEG.
  Où sont stockées les vignettes basse définition générées par Kalimages ?

Kalimages utilise la technologie NTFS des flux alternés (alternate streams) pour stocker les vignettes basse définition des images. La vignette est alors une sorte de "sous-fichier" nommé :thumb attaché au fichier image. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter notre page Windows 2000 et les fichiers Macintosh, section Les streams NTFS .
Cette technologie n'est disponible que pour les versions NT, 2000, XP, 2003 de Windows et lorsque les images sont stockées sur un lecteur NTFS et ne sont pas en lecture seule. Si l'une de ces conditions n'est pas remplie (c'est-à-dire si les images sont sur un lecteur non NTFS ou sont en lecture seule, ou si vous utilisez Windows 95, 98 ou Me) les vignettes basse définition sont recalculées à chaque affichage, ce qui, bien sûr, est beaucoup moins efficace.
Cette technique a été choisie de préférence à un stockage des vignettes dans la base de données de façon à conserver de bonnes performances tant pour la recherche de mots dans la base que pour l'affichage des vignettes.

  Lorsque je crée des vignettes basse définition de mes images, celles-ci sont-elles altérées ?

Non, pas du tout. Une vignette basse définition est stockée dans un flux alterné (alternate stream) NTFS subordonné au fichier image mais entièrement distinct. Considérez un flux alterné comme une mémoire cache associée à chaque fichier image et où est stockée la vignette de chaque image. Si vous copier un fichier image possédant une vignette sur un lecteur FAT (qui ne supporte pas les flux alternés), Windows vous avertira que vous perdrez le flux nommé :thumb, c'est-à-dire la vignette; mais bien entendu, l'image elle-même sera copiée sans altération sur le lecteur FAT, avec ses informations IPTC éventuelles.

  Comment ajouter une langue dans l'interface utilisateur ?

Les langues proposées dans le menu Langue de Kalimages correspondent aux fichiers suffixés .lng du sous-répertoire Kalimages-Language. Pour ajouter une langue, par exemple l'allemand, il suffit de copier le fichier Français.lng sous le nom Deutsch.lng dans le sous-répertoire Kalimages-Language. Ouvrez ensuite le fichier Deutsch.lng dans le Bloc-notes de Windows ou dans un éditeur quelconque et traduisez tous les messages en allemand. La nouvelle langue (Deutsch) apparaîtra automatiquement dans le menu Langue au prochain lancement de Kalimages.

  À quoi sert l'analyse lexicographique de Kalimages ?

L'analyse lexicographique permet de mieux connaître le vocabulaire utilisé pour rédiger les légendes IPTC d'un ensemble d'images. Les mots significatifs utilisés dans les légendes IPTC de l'ensemble d'images choisies sont classés par nombre d'occurrences. Vous pouvez éviter de comptabiliser les mots de liaisons (le, la, les, de, des, du, au, aux, avec, etc.) considérés comme non significatifs et appelés Mots-vides. Les mots significatifs qui possèdent un grand nombre d'occurrences pour un ensemble d'images risquent d'être peu pertinents et de générer du bruit lors d'une recherche. À l'inverse, les mots qui possèdent un faible nombre d'occurrences permettront des recherches précises.
Kalimages permet aussi de mettre en évidence les mots non reconnus par le correcteur orthographique de Word (si Word est installé sur votre machine). Vous pouvez afficher uniquement ces mots probablement erronés, visualiser les images correspondantes par un double-clic sur un mot et corriger ensuite facilement les légendes IPTC de ces images.

  Mes images possèdent des informations IPTC générées par une application Macintosh et les caractères accentués sont mal affichés dans Kalimages. Comment remédier à cela ?

Certains éditeurs IPTC disponibles sur Macintosh utilisent un encodage de caractères spécifique au Macintosh (avant l'apparition du Système X). Les légendes IPTC sont alors affichées avec une mauvaise représentation des caractères accentués sur un éditeur tel que Kalimages utilisant le jeu Windows. Vous pouvez transcoder automatiquement ces caractères accentués en sélectionnant l'option Accents Macintosh au lieu de l'option par défaut Accents Windows dans l'éditeur IPTC de Kalimages.
Si vous devez travailler avec de nombreuses images dont les légendes possèdent ce problème de représentation des accents, nous vous conseillons d'utiliser notre application CrossIPTC qui permet de transcoder en masse les légendes IPTC des images.

  Comment générer des documents au format PDF ?

Pour afficher un exemple de présentation PDF générée par Kalimages (883 Ko), cliquez sur l'icône
La génération d'un document PDF nécessite les étapes suivantes:

  • sélection d'un ensemble d'images (le nombre affiché en dessous de Résultats doit être différent de 0)
  • génération d'un export XML nommé Kalimages.xml dans le sous-dossier XML du répertoire d'installation de Kalimages:
    • menu Outils/Export XML, puis cliquer sur le bouton Export XML. Le programme génère également des vignettes basse définition dans le sous-dossier Thumbs.
  • formatage en XSL-FO de l'export XML selon une transformation XSL. Le document formaté est nommé Kalimages.fo:
    • toujours dans le menu Outils/Export XML, sélectionner une transformation vers XSL-FO+PDF dans la liste déroulante puis cliquer sur Afficher XML.
  • transformation du document Kalimages.fo en document PDF Kalimages.pdf à l'aide du processeur FOP (Formatting Output Processor). Cette étape est réalisée par la procédure Fop.bat enchaînée automatiquement après l'étape XSLT précédente.
  • visualisation du document Kalimages.pdf (automatiquement après l'étape FOP précédente).

Vous devez donc avoir installé au préalable sur votre machine les deux programmes suivants:

  • MSXML 4.0 : l'analyseur XML gratuit de Microsoft. Il permet de transformer l'export XML réalisé par Kalimages en document XSL-FO selon une transformations XSL (livrée avec Kalimages et que vous pouvez modifier).
  • FOP : programme gratuit et sous licence libre (GPL) du groupe Apache permettant de transformer des documents XSL-FO en documents au format PDF. Il s'agit d'un programme Java ; vous devez donc aussi avoir installé une machine virtuelle Java.
    Vous devez installer FOP dans un dossier C:\Program Files\Fop ou modifier la ligne d'appel de FOP dans la procédure Fop.bat livrée avec Kalimages si FOP est installé dans un autre dossier.
Catalogue de mots-clés Puis-je utiliser des vocabulaires contrôlés  ?
Oui Kalimages vous permet de créer votre propre catalogue de mots-clés et de les classer en catégories et sous-catégories par exemple. Il est livré avec la liste des codes sujets IPTC et le Thésaurus for Graphic Materials de la librairie du congrès pour annoter les images selon des standards de classification des mots clés.

Editer les métadonnées des images jpeg avec le catalogue de mots clés et sujets IPTC ou le Thésaurus de la librairie des Congrès

Télécharger Kalimages  Tester Kalimages   Acheter Kalimages (47 €)   En parler   par Soft Experience Kalimages
analyse mesure frequentation internet par Analyse d'audience